Changer ses fenêtres

Changer ses fenêtres

Courants d'air, sensation de froid ou encore signes d'usures sont les indiques que vos fenêtres sont vieillissantes et doivent être remplacées. Sans devoir se lancer dans des travaux importants, changer ses fenêtres améliore l'isolation thermique, le confort ainsi que la sécurité. Suivez cette série de conseils pour mener à bien se projet et faire les bons choix.

Changer ses fenêtres, les questions à se poser

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), les ouvertures sont responsables de 10 à 15% des pertes de chaleur d’une maison. Mais ce pourcentage augmente fortement dans le cas de menuiseries en mauvais état. Il est donc important de changer ses anciennes fenêtres afin de faire des économies sur votre facture de chauffage.

Quelles sont les formalités ?

Toute modification de l'apparence extérieure d'une habitation doit faire l'objet d'une autorisation auprès du service de l'Urbanisme de votre Mairie. Il devra être déposé en deux exemplaires accompagnés du formulaire CERFA n°13404*02 remplit et signé.

Dans certains cas, aucune autorisation n'est nécessaire. C'est par exemple le cas où le remplacement se fait à l'identique. C'est-à-dire que vous conservez le même modèle de menuiserie, même matériau et même couleur. Si vous remplacez une fenêtre bois simple vitrage par la même en double vitrage, aucune autorisation n'est nécessaire. L'administration considère qu'il n'y a pas de modification de l'apparence extérieure et qu'il s'agit simplement de travaux d'entretien réguliers. Par contre remplacer du bois par du PVC nécessitera une autorisation.

Les secteurs protégés ou sauvegardés sont soumis à des règles particulières, souvent en raison de leur caractère historique. Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) encadre les travaux de rénovation. Cela vous oblige donc à respecter certains matériaux et couleurs pour vos menuiseries. Par exemple le PVC est souvent interdit dans les zones historiques, au profit du bois ou de l'aluminium.

La demande préalable de travaux contient à cet effet un feuillet à destination de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) qui est chargé de veiller au respect des PSMV.

Nous ne pouvons que vous conseiller de respecter la législation car changer ses fenêtres sans déclaration peut vous coûter cher. Une amende de plusieurs milliers d'euros ainsi qu'une remise en état tel que la maison était avant les travaux.

Si vous habitez en copropriété, vous devrez également avoir l'autorisation de celle ci. En effet, le règlement intérieur peut imposer certaines formes, couleurs ou matériaux à utiliser afin de conserver une harmonie au sein de l'ensemble des habitations. C'est par exemple le cas si vous voulez changer les fenêtres d'un appartement.

Si vous êtes le premier propriétaire à vouloir remplacer les menuiseries dans votre immeuble, vous devrez donc soumettre le projet à l'assemblée des copropriétaires. Souvent un projet commun est valité et voté pour l'ensemble des appartements, afin de définir un modèle et une couleur à respecter par l'ensemble des copropriétaires.

Quand remplacer ses anciennes menuiseries ?

Il y a des signes qui indiquent que vos menuiseries ont fait leur temps et qu'il est temps de les changer. Sensation de courant d'air lorsque vous être à côté, condensation sur le vitrage, un battant qui ferme mal, ce sont autant de signes que vous jetez littéralement votre argent par les fenêtres. Vous pouvez faire des économies de chauffage en les remplaçant.

Très souvent, c'est une opération que l'on fait lors d'un nouvel achat immobilier que l'on veut remettre aux normes. Changer les fenêtres d'une maison ancienne peut dans certains cas vous faire bénéficier d'un crédit d'impôt afin d'alléger un peu la facture.

Même s'il est admis que la durée de vie d'une menuiserie est en moyenne 15, certaines s'usent plus vites que d'autres. Les ouvertures au nord ou soumises aux pluies battantes sont ainsi soumises à rude épreuve, et se dégradent plus vite qu'une autre qui sera abritée sous un auvent.

N'oublions pas non plus que certains types de menuiseries ont progressé plus vite que d'autres. Les baies vitrées en sont l'exemple parfait. Changer une baie vitrée coulissante en aluminium installée il y a seulement 10 ans peut s'avérer rentable tant les performances thermiques et acoustiques ont progressé durant cette période.

Profiter de travaux dans sa maison pour changer ses fenêtres

La rénovation d'une maison correspond toujours à un besoin précis. Simple rafraichissement, modification des espaces ou amélioration de la performance énergétique, les raisons sont multiples.

Nous entendons de plus en plus parler dans les médias de l'importance des travaux d'isolation sur une maison. Cela permet de faire des économies de chauffage, d'améliorer le confort intérieur et également de valoriser son habitat. Saviez vous qu'une mauvaise isolation peut nuire à votre maison ? C'est par exemple le cas si vous avez une maison en pierre, une longère en Normandie ou une Meulière en région parisienne. Les joints peuvent être mis à mal par une mauvaise isolation.

Il est donc important de savoir quels travaux d'isolation thermique faire en premier. Outre poser de l'isolant dans les combles et sur les murs, le changement des fenêtres permet de rendre votre maison confortable thermiquement hiver comme l’été.

Faire les travaux soi même ?

Si vous êtes un peu bricoleur, sachez qu'il est tout à fait possible de changer ses fenêtres tout seul. Cela n'a rien de compliqué, c'est à la portée de quasiment tout le monde et ne nécessite que peu de matériel. Il faut simplement être rigoureux.

Sur le site DISCOUNT MENUISERIE vous trouverez des guides sur comment changer une fenêtre, étape par étape, en fonction de chaque situation. Que ce soit pour une construction neuve, une maison à ossature bois ou pour savoir comment changer des fenêtres en rénovation, vous trouverez tous les conseils pratiques.

Sachez simplement que faire la pose soi même ne vous permettra pas de bénéficier des aides de l'état et du crédit d'impôt. Car pour en bénéficier les travaux doivent être faits par un artisan RGE. Mais l'opération peut quand même s'avérer rentable, car en faisant la pose vous même vous économisez sur la main d'oeuvre qui correspond souvent aux deux tiers du prix.

Le choix du matériau : une considération esthétique et thermique

La question que se posent tous ceux qui veulent changer leurs fenêtres est de savoir quel matériau choisir. Il n'y a pas de réponse tranchée sur le sujet car chacun a ses qualité et ses défauts. C'est donc à chacun de se faire sa propre opinion en fonction de ses propres exigences.

La fenêtre PVC

C'est la plus populaire, elle représente toujours 60% des parts de marché car elle a de nombreux avantages. Elle fait tout d'abord preuve d'une excellente isolation thermique et acoustique et vous fera économiser sur vote facture de chauffage. C'est également la moins chère de toutes les fenêtres, c'est une des raisons de son succès car le prix reste toujours un critère de choix important.

Matériau imputrescible, le PVC ne nécessite aucun entretien, un simple nettoyage régulier avec un éponge savonneuse suffit à lui redonner son éclat des premiers jours.

Par contre, en tant que matière plastique, le PVC s’accommode mal des grandes dimensions. Si cela ne pose pas de problème pour une fenêtre, la baie vitrée PVC a eu du mal à s'imposer parce que ses profilés devaient être plus épais afin d'assurer une bonne résistance. On peut également reprocher à la fenêtre PVC son aspect plastifié, mais des progrès ont été réalisés par les fabricants de menuiseries. On trouve maintenant des couleurs soutenues telles que le gris, avec un aspect structuré très esthétique.

La fenêtre PVC reste toutefois le meilleur rapport qualité prix et une valeur sûre qui ne cesse d'évoluer et de s'adapter au fil des années.

La fenêtre aluminium

C'est le matériau préféré des architectes car il permet de créer des profilés résistants, fins et élégants. L'alu permet de créer de grands châssis, avec de grands vitrage, tout en faisant quasiment disparaitre les montants. La fenêtre aluminium est donc avant tout esthétique. Disponible dans toutes les couleurs du nuancier RAL, elle s'intègre à toutes les architectures et les styles de maisons.

Sa mauvaise réputation côté performance énergétique n'est aujourd'hui plus fondée. La généralisation de la rupture de pont thermique permet de les rendre compatible avec les exigences de la Réglementation Thermique. La fenêtre aluminium est aujourd'hui le choix de ceux qui veulent des menuiseries à la fois haut de gamme et performantes, une clientèle pour qui l'esthétique tient une place importante, quitte à devoir payer un peu plus cher.

La fenêtre bois

C'est celle que l'on voit dans toutes les maisons anciennes, et qu'il y a quelques années on s'est empressé de remplacer par du PVC. Aujourd'hui le bois revient sur le devant de la scène. Matériau noble au charme intemporel, ses qualités isolantes ne sont également plus à démontrer. Le bois a cette authenticité que les autres n'ont pas. C'est aujourd'hui le choix d'une clientèle en recherche de matériaux plus écologiques.

Le seul reproche que l'on peut faire aux menuiseries en bois, c'est qu'elles nécessitent un entretien régulier. En moyenne tous les 3 à 5 ans il faudra les repeindre pour qu'elles conservent leur esthétique et leur performance.

La fenêtre mixte bois alu

C'est pour éviter cet entretien régulier que les fabricants ont développé la fenêtre mixte. Il s'agit d'une menuiserie en bois qui est recouverte d'aluminium côté extérieur. On profite ainsi du meilleur des deux monde : le charme authentique du bois à l'intérieur et la facilité d'entretien de l'alu à l'extérieur. Il n'y a que des avantages, sauf le prix qui reste le plus élevé de tous. Ce produit est donc réservé à une clientèle plutôt haut de gamme qui veut avoir de très belles fenêtres sans soucis.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez, nous considérons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Ok